Skip to main content
Event

Écologies de l’Édition : Une journée d’étude sur les communs du savoir

Event information>

Price

Gratuit / Free

Dates

 Maison Rester. Étranger, printemps 2019. Image: Barbara Manzetti 

Écologies de l’Édition - Aperçu

University of London Institute in Paris, en association avec Le Shakirail – Lieu culturel et solidaire à Paris, vous accueille pour la première de six interventions de la série de séminaires « Écologies de l’Édition » (« Ecologies of Publishing »). La série de séminaires est organisée par Dr Shela Sheikh avec l’assistance de Nuha Halim et Mary Thomas, ainsi que le soutien du University of London Convocation Trust.

Comme un écho à la multiplication des urgences climatiques au niveau mondial, les publications concernant l’écologie foisonnent. Mais au-delà de publier des ouvrages au sujet de l’écologie, comment imaginer des pratiques et des politiques de l’édition conçues elles-mêmes comme des écologies ?  Ceci demande de considérer l’écologie non seulement comme ce qui appartient à l’environnement mais aussi comme un réseau de relations tissées entre humains et non-humains, des conditions d’existence et de production qui impliquent des rapports de force. Si l’on part du principe que la crise climatique globale est liée à des formes de colonialisme toujours en cours, aussi bien qu’à l’extraction capitaliste, au patriarcat et à la hiérarchisation inégale des savoirs et des représentations - qui peut parler et de quoi, qui décide la valeur d’un savoir ? - de quelle manière les pratiques de l’édition pourraient, dans leurs contenus et leurs formes, répondre aux causes profondes de la dégradation écologique ?

L’objectif de ce premier évènement de cette série, 'Une journée d’étude sur les communs de savoir', est d’engager la réflexion à partir d’un large éventail de structures et de pratiques liées à l’accès et à la circulation des savoirs, en interrogeant notamment le statut d’auteur, les modes de production, les pratiques de mise en commun et d’hospitalité et leur relation avec des thématiques sociétales et politiques. Alors que la série propose une vision globale, le but de cette première session en présentiel au Shakirail – lieu culturel et solidaire dans le 18e arrondissement, est d’observer plus spécifiquement le contexte français et, en particulier, Paris et la Seine-Saint-Denis.

Si vous souhaitez plus d'informations sur cette série d'évènements, veuillez visiter notre page dédiée.

Programme de la journée

La journée se déroulera en deux parties:

  • 10h00 – 13h00 Accueil : 1ere Partie – Accès au savoir, propriété intellectuelle collective et signature collective
  • 13h00 - 14h00 Déjeuner à prix libre
  • 14h00 – 17h00 2e Partie – Économies et lieux de l’édition

Veuillez noter que cet évènement est gratuit (inscription préalable nécessaire via Eventbrite) et se déroulera en français. Tous les événements ont lieux au Le Shakirail.

1ere Partie – Accès au savoir, propriété intellectuelle collective et signature collective (10h - 13h)

Durant la session du matin, les intervenants exploreront les écologies de l’édition à partir de l’idée de « publicisation » au sens élargi de « rendre public ». L’industrie globale de l’édition est structurée par la primauté agressive de la propriété intellectuelle et du profit. Elle participe de ce fait à un projet plus large, à la fois historique, économique et épistémologique : privatiser l’information, breveter le vivant et les communs, extraire des savoirs et des matières premières. Réalités qui affectent également le champ de l’écologie et le secteur de la santé. En situant la discussion dans le contexte de l’accès au savoir (« access to knowledge » / A2K), du « copyleft » et des pratiques de mise en commun, les intervenant·es présenteront leurs pratiques et gestes critiques – féministes et décoloniaux – autour des droits d’auteur et de l’open access. Iels tenteront ainsi de répondre à différentes questions. Comment lier la liberté d’information à la liberté de circulation ? Comment la signature collective de publications, d’œuvres d’art et de processus créatifs pourrait-elle être utilisée comme réponse à la rigidité des lois qui s’opposent au droit d’asile ? Comment élargir la notion même de « l’auteur » à la forme de la « famille » ? Et comment à son tour cette idée de « famille » serait remise au travail, y compris sur le plan linguistique ? Quelles pratiques alternatives de l’édition pourraient naître du principe de réciprocité et d’hospitalité ? Comment ces nouvelles conceptions du droit d’auteur et de la propriété intellectuelle composeraient alors des « écologies relationnelles » véritablement incarnées ? Et comment enfin des espaces culturels permettraient de cultiver ces nouvelles écologies ?

Veuillez noter que la première partie sera suivi par un déjeuner de 13h à 14h à prix libre.

2e Partie – Économies et lieux de l’édition (14h - 17h)

L’après-midi, la conversation sera axée plus spécifiquement sur les économies et les écologies de l’édition, la vente de livres et les bibliothèques en France, en particulier dans le 18e arrondissement de Paris. À partir de leurs recherches et de leurs pratiques militantes, les intervenant·es développeront une discussion autour des droits d’auteur en les replaçant au sein d’une réflexion plus large autour du salaire artistique et de la sécurité sociale en France. Ils se demanderont également : quelles sont les relations qu’entretiennent les librairies indépendantes et les bibliothèques locales militantes dans le nord-est parisien avec l’éducation populaire, les modèles économiques non-marchands, et plus largement, les différentes « écologies de l’édition » explorées lors de cette première journée ? Quel est leur rôle au niveau local, national, ou international ? Comment ces différents lieux pourraient constituer les maillons d’une chaîne du livre véritablement soucieuse des « écologies relationnelles » ? 

Ecologies of Publishing

University of London Institute in Paris, in association with Le Shakirail – Lieu culturel et solidaire, Paris, welcomes you to the first of six events in the “Ecologies of Publishing” seminar series. The series is organised by Dr Shela Sheikh with assistance from Nuha Halim and Mary Thomas. With financial support from the University of London Convocation Trust.

Given the manifold emergencies of the global climate crisis, publications about ecology are proliferating. But besides publishing about ecology, how are practices and politics of publishing to be conceived as ecologies, with ecology understood as not simply pertaining to the environment but as webs of relations between humans and non-humans – conditions of existence – including power dynamics and conditions of production? Given that the global climate crisis is linked to ongoing forms of colonialism, as well as capitalist extraction, patriarchy and uneven hierarchisation of both knowledge and representation (i.e., the question of who gets to speak about what, whose knowledge is valued), how might practices of publishing respond to the root causes of ecological degradation, both in content and form?

The aim of this first gathering is to engage with broader structures of knowledge circulation, access to knowledge, authorship, labour and practices of commoning and hospitality as these relate to a range of societal and political issue. While the series is global in scope, the aim of this opening session, held in-person at Le Shakirail – Lieu culturel et solidaire in the 18th arrondissement of Paris, is to engage more specifically with the French context, in particular Paris and Seine-Saint-Denis.

For full information about this seminar series, see the Ecologies of Publishing event series page.  

Programme of events

The day will be comprised of two sessions (times indicated below - CEST):

  • 10:00 -13:00 Welcome; Session 1 – Access to Knowledge and Collective Authorship  
  • 13:00 - 14:00 Lunch (provided on a donation basis)
  • 14:00 - 17:00 Session 2 – Economies and Localities of Publishing

Please note that this event is free, and all are welcome, but advance registration is required via Eventbrite. The event will be delivered in French. All events are taking place at Le Shakirail.

Session 1 – Access to Knowledge and Collective Authorship (10:00 - 13:00 CEST)

During the morning’s session, speakers will explore ecologies of publishing, with “publishing” conceived in an expanded sense of “making publics”. The global publishing industry is structured by often debilitating regimes of copyright, intellectual property rights, privatisation and profit, all of which link publishing to a broader (historical, economic and epistemological) project of the privatisation of information and raw materials, and extraction of knowledge and patenting, which also pertain to ecology and health: for instance, but not limited to, extractivism, “biopiracy” and vaccine patents. Situating the discussion against a backdrop of “access to knowledge” (A2K), copyleft and creative commons activism, together with commoning practices more broadly, the various speakers present their research into and practices of feminist and decolonial critiques of authors’ rights and open access. How is freedom of information linked to freedom of movement? Might the collective authorship of publications and works of art be utilised as a response to increasingly stringent asylum laws? How might the very notion of the “author” be reconsidered so as to include the “family”? And how might “family” in turn be reconceived, including linguistically? What alternative publishing practices are possible as modes of reciprocity and hospitality? How might alternative conceptions of authorship and property rights be practiced as “relational ecologies” that are also embodied? And how might cultural spaces serve to cultivate these?

Session 2 – economies and localities of publishing (14:00 - 17:00 CEST)

In the afternoon, the conversation turns more specifically towards economies and ecologies of publishing, bookselling and libraries in France, in particular in the locality of the 18th arrondissement of Paris. Through their research and activist practice, participants further the morning’s discussion of copyright by considering the economic rights of authors within the wider ecology of artistic salaries and social security in France. What are the opportunities and challenges of independent bookselling and local, militant library spaces in the north-east of Paris vis-à-vis “ecologies of publishing”, popular education and non-commercial economic models? What is their role between the levels of the local, national and international? And how, on the level of the local, might they function as spaces of creation and “refuge”? Once again, how might they function to cultivate “relational ecologies”?